Livraison gratuite jusqu'au 16 décembre

L'arthrose

L’arthrose est bien connue parmi la population. En effet, la majorité des gens de 50 ans et plus en sont touchés de façon plus ou moins importante. Une grande proportion d’entre vous avez probablement déjà ressenti les symptômes de l’arthrose. Mais qu’est-ce que l’arthrose? La question peut paraître simple mais plusieurs personnes mélangent l’arthrite et l’arthrose.

Premièrement, il faut savoir qu’il existe plus d’une centaine de formes différentes d’arthrite ! La grande famille des arthrites se divise en deux catégories : les arthrites inflammatoires et les arthrites dégénératives. L’arthrose fait partie des arthrites dégénératives et représente la forme la plus courante de cette catégorie d’arthrite. On l’appelle parfois ostéoarthrite. Elle touche un adulte canadien sur dix ! L’arthrose peut survenir à tout âge, mais apparaît plus souvent au cours de la quarantaine ou la cinquantaine. L’arthrose est une maladie évolutive appelée à s’aggraver avec le temps.

sarthrose

L’arthrose se caractérise par une détérioration du cartilage, tandis que l’arthrite est une inflammation de la synoviale ; la membrane qui entoure l’articulation. Le cartilage recouvre et protège l’os au niveau de l’articulation. Il agit comme un amortisseur et assure la fluidité du mouvement articulaire. Dans l’arthrose, le cartilage devient plus rugueux ou  irrégulier, et commence à s’amincir. Ceci provoque généralement les symptômes classiques de l’arthrose : raideurs matinales, douleurs avec le mouvement, crépitement et enflure. Bien que l’arthrose ne soit pas une arthrite inflammatoire, il peut y avoir de l’inflammation accompagné de douleur, de chaleur, et d’enflure. À long terme, l’arthrose peut manifestée un phénomène de déformation articulaire, d’affaiblissement de l’articulation et des muscles environnants.

 

L’arthrose touche principalement les articulations portantes comme la hanche, le genou, le bas du dos, mais peut aussi affectée les articulations des doigts, de la base du pouce, du cou et de la base du gros orteil.

On dit de l’arthrose qu’elle est primaire lorsqu’elle apparait sans aucunes causes précises (elle est souvent héréditaire dans ces cas), alors qu’on la dit secondaire lorsqu’il existe une cause probable. Les causes les plus fréquentes sont une lésion antérieure de l’articulation (traumatisme ou microtraumatisme) et les troubles mécaniques de l’ossature. Il existe plusieurs facteurs de risques qui prédisposent l’apparition ou l’évolution rapide de la maladie : l’âge, les antécédents familiaux, l’excès de poids, les lésions articulaires, les complications d’une autre forme d’arthrite et les habitudes posturales (microtraumatismes accumulés).

Dans l’approche chiropratique, l’arthrose est un signe clinique de la présence de subluxation vertébrale (restriction articulaire vertébrale). La subluxation occasionne une mauvaise coordination entre les systèmes nerveux, musculaires et articulaires provoquant un désalignement articulaire et par la suite une usure prématurée des cartilages.

 Voici quelques trucs afin de prendre soins de vos articulations et de l’arthrose.
1. Faites de l’exercice physique régulièrement. L’exercice aide à diminuer les symptômes de l’arthrose et procure un bien-être général. Faites-vous conseiller par un professionnel. Votre programme doit couvrir l’assouplissement (étirements), le renforcement et l’endurance (cardio).

2. Maintenez un poids santé car la surcharge pondérale accélère la dégénérescence articulaire et peut contribuer à augmenter la symptomatologie.

3.Maintenez une bonne posture en tout temps. Cela aide à protéger et à réduire le stress inutile sur vos articulations. Un bon alignement corporel réparti les charges proportionnellement dans le corps.

4.Protégez vos articulations lors de mouvements et efforts. Évitez de soumettre vos articulations à de trop fortes pressions. Prenez des pauses, ménagez vos forces. Évitez de soulever des charges. Demandez de l’aide. Munissez-vous de divers objets adaptés aux gens souffrant d’arthrite et d’arthrose tel que poignée surdimensionné pour ustensile, chariot pour transporté les objets lourds, …Utilisez une canne au besoin.

5.Favorisez les aliments riches en sulfates (important pour la formation du cartilage) ; ceux riches en oméga-3 ; l’ananas frais (contient un anti-inflammatoire naturel) ; les aliments riches en fibres.

6.Évitez les aliments qui acidifient le corps comme les produits laitiers, la caféine, la viande rouge. Évitez les gras trans, saturés ou hydrogénés, ainsi que le sel, le sucre raffiné et le tabac.

7.Appliquer du chaud ou du froid. Le froid diminue la circulation sanguine, donc crée un effet d’analgésie et anti-inflammatoire. On recommande 10 à 15 minutes aux deux heures. Attention : ne pas appliquer de froid si vous souffrez d’une maladie vasculaire telle que la maladie de Raynaud.

La chaleur favorise la circulation sanguine. Elle apporte donc détente, assouplissement et diminution des raideurs musculaires. Attention : ne jamais appliquer de chaleur sur une articulation enflammée.

Dans le doute, consultez un médecin ou un chiropraticien

8.Dans les cas douloureux, la médication peut diminuer la douleur causée par l’arthrose. L’Acétaminophène (Tylenol™) est reconnue pour diminuer la douleur. L’ibuprofène (Advil™) et l’acide acétylsalicylique ou AAS (Aspirine™) sont quant à eux, des anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Il existe aussi plusieurs médicaments topiques que l’on applique sous forme de crème sur la région douloureuse. Ces crèmes contiennent de l’AAS parfois de la capsaïcine ou de menthol qui cachent la douleur.
D’autres médicaments ne sont disponibles que sur ordonnance. Il s’agit d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens plus puissants, des opioïdes (codéine, morphine et tramadol) ou d’injections de cortisone.

Attention : Dans tous les cas, informez-vous auprès de votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre un médicament.

9.Les traitements complémentaires ont un effet potentiel sur les douleurs causées par l’arthrose mais leur efficacité n’est pas encore prouvée. Il n’en demeure pas moins que plusieurs personnes sentent un soulagement important à l’aide de ces approches. Elles méritent donc d’être considérée. Il s’agit pour les suppléments du sulfate de glucosamine, la chondroïtine et le collagène.
De plus,la chiropractie, l’acupuncture, la massothérapie et la relaxation auraient des effets positifs sur les douleurs articulaires.

J’espère que ces informations vous serons utiles ou pour quelqu’un de votre entourage.