Livraison gratuite jusqu'au 16 décembre

Le mal de dos: les mythes démystifiés

Le mal de dos, le mal du siècle comme plusieurs le disent. En effet environ 8 personnes sur 10 subiront les désagréments du mal de dos dans leur vie. On connaît à peu près tous quelqu’un qui a déjà souffert, si ce n’est pas nous même!
Un mauvais maintien n’est pas le seul responsable de ce mal, les préjugés sur le mal de dos ont également leur part de responsabilité. Afin de réfuter les idées fausses sur le mal de dos, nous démystifions dans cet article quelques mythes tenaces sur ce danger vicieux. Plongez-y sans crainte et tournez le dos au mal de dos !

Le mal de dos est omniprésent. Voici quelques informations concrètes pour ceux qui ont du mal à en évaluer la gravité. Les chiffres suivants en disent long, en effet  :

  •  Actuellement, 700 000 Québécois souffrent quotidiennement de maux de dos, mais selon un article publié dans Le Devoir, 80% auront des difficultés avec leur colonne vertébrale au cours de leur existence.
  • Après le mal de tête, le mal de dos est la deuxième douleur la plus courante.
  • Dans 98 % des cas, le mal de dos dure plus d’un jour.
  • Chaque année, 20 % de la population consultent un médecin pour un problème de mal de dos ; il n’y a pas de différence de sexe ou d’âge. Tout le monde peut être touché par le mal de dos.
  • La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) a versé plus de 650 millions de dollars en indemnités à des travailleurs forcés de se reposer à cause de leur dos.

Mythe 1 : Le mal de dos est pratiquement toujours causé par des problèmes de colonne vertébrale

Rien n’est moins vrai ! 47 % de la population  pensent que le mal de dos est la conséquence d’une lésion organique ou d’une maladie grave.  Le mal de dos mécanique est en effet le responsable dans 95 % des cas.

  • La colonne vertébrale est un véritable pilier de soutien. C’est l’une des parties les plus solides de notre corps et elle ne s’abîme pas si facilement.
  • Dans 90 % des cas, le mal de dos mécanique disparaît de lui-même au cours des semaines qui suivent. Il est toutefois vrai que la moitié des patients sera à nouveau confrontée au mal de dos dans les deux ans.
  • Le mal de dos mécanique est causé par les muscles, les ligaments articulaires ou les ligaments du dos qui ne travaillent pas assez ou pas comme ils devraient. Il ne s’agit donc pas, dans la plupart des cas, d’une lésion grave qui nécessite une opération.

Mythe 2 : Le repos est le meilleur remède contre le mal de dos

Ici aussi, il n’en est rien ! Bien au contraire, le repos est en effet l’ennemi juré du dos. Ce mythe est toutefois bien ancré en nous. Voici ce que plusieurs personnes pensent relativement à ce mythe:

  •  Il est plus raisonnable de ne pas faire de mouvements superflus en cas de mal de dos.
  •  Rester au lit est le meilleur remède contre le mal de dos.

L’idée que le repos est bon pour le mal de dos a également longtemps prédominé dans le monde médical. Entre-temps, les médecins ont toutefois développé une vision tout à fait différente. Celui qui a affaire au mal de dos, doit essayer d’interrompre le cercle vicieux du repos aussi vite que possible. Les conséquences du repos horizontal sont en effet néfastes pour le dos :

  • muscles et ligaments raides
  • force musculaire diminuée
  • augmentation de la douleur
  • reprise plus difficile des activités quotidiennes
  • aggravation des douleurs chroniques

Reprendre ses activités quotidiennes et professionnelles aussi vite que possible, permet d’être délivré plus rapidement de son mal de dos. Pourquoi le mouvement est-il si important dans la lutte contre le mal de dos ?

  • L’irrigation des muscles du dos et d’autres fibres du dos est stimulée.
  • La souplessse et la solidité des muscles est favorisée.
  • Lors des mouvements du corps, des substances chimiques qui diminuent la douleur sont sécrétées naturellement.
  • La condition est améliorée et les mouvements du corps entraînent en outre également un sentiment de bien-être.
  • Notre dos est fait pour bouger. Celui qui souffre du dos, peut, si possible, exécuter des activités peu suceptibles de le blesser comme nager ou se promener. En combinaison avec les médicaments adéquats, une reprise rapide des activités peut ainsi être rendue possible. Consultez votre médecin à ce sujet.
  • Les mouvements étaient autrefois montrés du doigts en cas de mal de dos. C’est toutefois une fausse accusation. Les vrais responsables du mal de dos sont en effet un mauvais maintien et une surcharge du dos

Les facteurs de risque et la prévention

Le repos était autrefois conseillé en cas de mal de dos et les mouvements étaient pointés d’un doigt accusateur. Les rôles sont à présent inversés : les mouvements sont très recommandés pour prévenir le mal de dos et y remédier tandis que le repos est l’un des facteurs de risque du développement du mal de dos chronique.

Les facteurs de risque

  • un mode de vie sédentaire
  • le tabagisme
  • le surpoids
  • l’exposition aux vibrations
  • le port de charges lourdes
  • un mauvais maintien
  • les antécédents familiaux
  • le maintien prolongé de certaines positions
  • le stress de longue durée

Celui qui aborde le mal de dos d’une mauvaise manière, court le risque de développer un mal de dos chronique. Ce sont principalement des facteurs psychosociaux qui jouent un rôle dans cette évolution néfaste :

  • mauvaise approche du mal de dos : bouger moins, éviter les activités physiques, etc.
  • mauvais maintien et pensées négatives : dramatiser le mal de dos, être défaitiste, etc.
  • problèmes émotionnels : angoisse du mal de dos chronique, stress, isolement social, dépression, etc.

Dans la plupart des cas, on peut remédier au mal de dos sans trop de difficultés, mais, bien évidemment, il vaut toujours mieux prévenir que guérir. À la Boutique Tout pour le dos, nous vous offrons plusieurs conseils et produits pour vous aider à garder votre dos en forme et soulager les douleurs chroniques. Une visite s’impose!